SOACHIM 23è édition, quel rôle pour les mines : les précisions de Dominique Koadjo de l’Université d’Abomey Calavi

0
14433

La société ouest-africaine de chimie organise chaque année des journées d’échange concernant le domaine de la chimie pour permettre le développement endogène et durable des pays africains. Pour cette année, c’est la République de Guinée qui a abrité ces journées d’échange faisant ainsi la troisième fois que se tient cette rencontre en Guinée. Ayant pris part au lancement officiel de ces journées le mardi 08 Août 2023 à Conakry, Dominique Koadjo professeur titulaire émérite à l’Université d’Abomey Calavi du Bénin, a fait état du rôle du secteur minier pour la SOACHIM.

A l’en croire, les mines sont des constituants importants lorsqu’elles sont bien organisées. C’est raison pour laquelle il dira, «les mines peuvent permettre à nos pays d’avoir beaucoup de chose s’agissant des infrastructures routières, les écoles, les infrastructures sanitaires etc. pour contribuer au développement de nos pays», a-t-il mentionné.

Cependant plusieurs défis sont à relever pour y parvenir. Les sociétés minières doivent selon Dominique Koadjo investir dans les pays africains, «en vue du développement des écoles, universités à travers les différentes structures dédiées à la recherche pour renforcer le savoir endogène de la jeunesse africaine et beaucoup plus. Cela permet d’acquérir le plateau technique dans le cadre des recherches parce que la recherche scientifique dans le domaine de la chimie il y a le plateau technique, les intrants, les appareils physico-chimiques d’analyse permettant d’avoir des analyses fines et atteindre les objectifs qu’on se fixe et l’on pense que les ressources minières permettent d’atteindre ces objectifs», a-t-il dit en substance.

Amadou Kanté

Facebook Comments Box