« Plus de cinquante morts », selon un rescapé

0
28580

C’est toujours le choc au Burkina Faso après l’attaque samedi qui a visé le village de Seytenga dans le nord du pays. Selon des témoignages recueillis par VOA Afrique, des assaillants ont d’abord quadrillé le village samedi nuit, avant d’ouvrir le feu sur tous ceux qu’ils croisaient. Jusqu’au petit matin, ils passaient de porte à porte. Les habitants parlent d’un massacre dont le bilan est bien plus lourd que les 50 annoncés par le gouvernement. Ecoutez ce rescapé qui dit être retourné lundi à Seyntenga enterré 11 de ses proches dans une fosse commune. Il affirme que Seytenga est une ville fantôme jonchée de corps humains. Pour des raisons évidente de sécurité, il a requis l’anonymat.

Avec AFP

Source link

Facebook Comments Box