Boubacar Yacine Diallo sur les brouillages des ondes de FIM, Djoma et Espace : «Nous ne tirons aucune conclusion…»

0
6725

Le président de la Haute Autorité de la Communication (HAC) s’est exprimé vendredi 1er décembre, relativement aux brouillages des ondes des radios de FIM, Djoma et Espace FM en Guinée. Boubacar Yacine Diallo est revenu chez nos confrères d’Evasion TV, sur les démarches menées par son institution auprès de l’ARPT et du ministre des Postes, télécommunications et de l’économie numérique.

Visiblement, le responsable de l’Autorité de Régulation des médias préfère ne pas se prononcer sur ce sujet, en attendant de recevoir une réponse de la part de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT) et du ministre des Postes, télécommunications et de l’économie numérique, Ousmane Gaoual Diallo.

«Il est vrai que nous constatons comme vous, que ces radios que vous avez cités font l’objet de brouillages. Et nous, ce que nous avons pu faire, lorsque nous avons été saisis par l’Union des Radios et Télévisions Libres de Guinée (URTELGUI) et même avant, nous avons saisi l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications. Pour nous, c’est eux qui gèrent le spectre des fréquences et donc, cette autorité est la mieux habilitée à nous répondre, quelles sont les raisons de ce phénomène que nous observons et quelles en sont les situations ? Donc, nous avons envoyé une mission de cinq (5) commissaires à l’effet d’aller reprendre des efforts et aux besoins, leur demander d’aider à trouver les solutions le plus rapidement possible. Comme réponse, cette entité a dit à nos commissaires que des investigations étaient en cours et qu’elles nous donneraient les résultats de leurs investigations, ce que nous attendons. Ensuite, le 29, nous avons saisi le ministre des Postes et Télécommunications d’un courrier, dans lequel, nous avons expliqué ce que nous constatons nous-même et les griefs qui ont été portés à notre attention par l’Union des Radios et Télévisions Libres de Guinée, URTELGUI» a-t-il déclaré.

Par ailleurs il précise : que «Les associations pensent que c’est l’ARPT qui est à la base des brouillages, nous, nous ne tirons aucune conclusion et nous attendons les résultats de l’ARPT et la réponse du ministre des Postes et Télécommunications. En ce moment là, nous communiquerons sur les informations qui nous ont été rapportées» a affirmé Boubacar Yacine Diallo.

Lerevelateur224.com.

Facebook Comments Box