Culture : l’artiste DTM présente son projet de construction d’un centre culturel en Guinée

0
4839

Absent du pays depuis plusieurs années, l’artiste musicien Guinéen DTM a animé une conférence de presse le jeudi 14 Décembre 2023 pour non seulement faire la présentation de sa fondation  »DTM partage » et aussi parler de sa volonté de construction en Guinée d’un centre culturel moderne. L’objectif est d’accompagner la population guinéenne parce qu’estime-t-il que les artistes peuvent beaucoup contribué au développement de la Guinée.

Originaire d’une famille de musiciens, DTM auteur du Tube à carton Boungoulé affirme que : «J’ai une fondation qui s’appelle DTM partage parce que ensemble nous sommes forts. Et notre but cette fois ci c’est d’abord la construction d’un centre culturel pour procéder à la formation des gens de toutes les catégories socioprofessionnelles. Il y aura surtout plein de choses. J’aurai l’occasion de rencontrer la jeunesse pour écouter ce qu’ils ont comme projet et on va les accompagner s’ils ont quelque chose de concret et qu’ils veulent avancer. Donc je suis revenu pour beaucoup de choses»

De poursuivre son allocution, il affirme également sa volonté de continuer à faire de la musique tout en s’investissant dans l’accompagnement de la jeunesse : «C’est vrai que je vais toujours continuer à faire de la musique mais je pense qu’on doit évoluer parce que nous sommes des acteurs culturels mais il n’y a rien de concret et il faut se poser la question de savoir ce que ça peut apporter à la population. Et de nos jours les gens parlent de questions ethniques parce je comprends qu’on doit penser au delà de ça alors on peut faire mieux que ça. Parce que nous avons tout pour réussir chez nous mais il y a un problème de formation donc il ne suffit pas d’être aux États-Unis ou bien en Europe pour réussir c’est la vérité. Donc la raison de ma présence ici est d’apporter un soutien dans le cadre de la formation parce que tout doit partir de là et il faut aussi sensibiliser les gens et surtout éveiller les consciences pour nous permettre de réussir ici en Afrique mais il nous faut un bon main set. Parce que j’ai appris beaucoup de choses aux États-Unis notamment la liberté d’expression. Et je veux surtout montrer aux artistes comment investir et que la musique c’est pas juste le succès», a-t-il souligné.

Prenant part à ladite conférence de presse, Mamadou Thug membre du CNT a abondé dans le sens de rappeler le rôle que doit jouer la culture dans le développement socioéconomique : «Pour nous le rôle de la culture c’est tout d’abord l’éducation en plus du divertissement et c’est important que chacun le comprenne. C’est vrai qu’il est beau de chanter sur des notes mais il est mieux d’avoir de l’originalité qui est de prêter ce que l’on a de mieux donc notre culture c’est notre identité. Nous voulons avoir des artistes compétitifs à l’international il faut donc que ces artistes utilisent nos instruments dans la musique notamment la Cora, le Balafon, le Djembé, les cascagnette et autres. Donc je demande à tout un chacun d’accompagner le projet de  »Weliya production » à travers l’artiste DTM au nom de la culture et pour la culture», a-t-il évoqué.

Amadou Kanté

Facebook Comments Box