2è édition de Mines Awards Guinée : Le laboratoire national de la géologie présenté comme un instrument majeur pour le secteur minier

0
1723

La deuxième édition de la plus grande messe de distinction des acteurs miniers en République de Guinée a eu lieu le 11 Novembre 2023 à Conakry. Denommée les  »Mines Awards de Guinée », cette cérémonie a réuni de nombreuses personnalités du secteur minier notamment ceux évoluant en Guinée. L’événement a également été mis a profit pour descerné des prix à 10 personnalités minières à cause de leur performance mais aussi pour le respect indefectibe de leur cahier des charges. Prenant part à un panel organisé lors de ladite rencontre, Odia Magassouba, directrice générale du laboratoire national des mines a apporté plusieurs éléments de précisions en lien avec l’importance dudit laboratoire pour l’évolution du secteur minier en Guinée.

Dans son discours de circonstance, après avoir remercier les acteurs miniers, Eugène Balamou, porte parole du comité d’organisation de la deuxième édition de Mines Awards de Guinée a indiqué que : « pour cette année 2023 si particulière nous avons décidé de mettre en avant 10 acteurs miniers parce que les évènements les plus remarquables depuis le début de l’année ont été de leur fait. Et que les temps qui arrivent seront aussi les leurs. Notre chère patrie la Guinée dispose d’un potentiel minier important considéré comme un des leviers de l’économie nationale. A ce titre, le secteur minier a été placé au cœur d’un vaste et profond processus de développement visant à renforcer son impact sur l’économie nationale et plus généralement sur le développement socioéconomique du pays. Secteur de croissance prioritaire au même titre que l’agriculture et l’énergie, le secteur minier guinéen repose sur une concentration de ressources généralement reconnue comme l’une des plus importantes au monde. Plus de 40 milliards de tonnes de Bauxite, de minerai de fer, plus de 9 milliards de tonnes de haute qualité d’Or, plusieurs milliers de tonnes de Diamant généralement de qualité Joaillerie ainsi que les indices important de l’Uranium de Graphite, de Cuivre et de Pétrole», a-t-il énuméré.

De poursuivre, son allocution le porte parole du comité d’organisation affirme que depuis le 05 septembre 2021, le CNRD a opté pour placé l’intérêt supérieur de la Guinée au dessus de tout. Un acte qui selon lui reste à jamais gravé dans les annales de l’histoire de notre pays. «Face aux géants du secteur bauxistique intervenants sur le territoire national il est exigé aux transformations sur place du minerai de Bauxite. Mesdames et messieurs, nous élaborons donc notre liste sur un certain principe de base. Les acteurs miniers y figurants devraient jouir d’une performance transcendante de leur milieu immédiat et s’étendant sur tout le territoire guinéen. Ensuite, nous évaluons chaque cas de points qui justifie les critères suivants : les réformes engagées, le respect du contenu local, la production et l’exportation, l’employabilité et autres. L’objectif est d’inciter l’ensemble des composantes du secteur minier à poser des actes patriotiques pour un secteur minier inclusif et diversifié», a-t-il évoqué.

Étant la particularité de cette présente édition, plusieurs panels ont été tenus. En ce qui concerne le panel portant sur la place du laboratoire national de la géologie dans le secteur des mines, Odia Magassouba directrice générale de ladite entité affirme que : «La Guinée par excellence a besoin de connaître la qualité de ses minerais ce qui fait que le laboratoire a été créé par le plan triennal de développement en 1960-1963, qui a été transformé en 1995 par laboratoire national de la géologie érigé en EPA. C’est un laboratoire qui a pour tutelle financière le ministère de l’économie et des finances, tutelle technique le ministère en charge des mines et de la géologie. Le laboratoire joue donc un rôle fondamental dont le support des programmes de recherche et de prospection sur l’ensemble du territoire national. Maintenant on fait certaines analyses en Guinée parce que les recherches sans analyses ne donnent aucune valeur ajoutée. Le laboratoire permet aussi de jouer un rôle de négociateur et permet d’avoir une large connaissance du contenu minier et à quelle teneur. De nos jours, le laboratoire national avec toutes ces innovations analyse assez d’échantillons ce qui fortifie l’État dans la détermination des taxes. Le second rôle c’est le contrôle des exportations, ce qui fait l’idéal pour l’État c’est de participer ou avoir le contrôle sur toutes les exportations et là, le laboratoire joue le rôle d’arbitre ni du côté de l’État ni du côté du partenaire. A ce niveau le laboratoire donne des valeurs factuelles qui sont utilisés par la douane pour le calcul des différentes taxes et les autres paramètres utilisés par les spécialistes sur le prix de référence de la Bauxite. A date, les sociétés évoluant en Guinée sont contrôlées et sont en étroite collaboration avec le laboratoire national de la géologie. Actuellement dans tous les ports minéraliers de la Guinée les agents du laboratoire sont déployés pour le prélèvement et les échantillons sont acheminés à Conakry pour des fins d’analyse»a-t-elle mentionné.

De noter que le laboratoire national de la géologie à travers cette deuxième édition des Mines Awards de Guinée, sollicitent des miniers qui font les certifications, d’uniformiser les paramètres pour éviter des pertes de minerai lors du procédé d’exportation.

Amadou Kanté

Facebook Comments Box